mardi 16 décembre 2014

Evacuer les états négatifs et générer les états positifs

Représentation simplifiée des 3 canaux principaux

Les êtres humains sont des êtres vivants. Ils disposent d’un corps matériel que l’on peut percevoir par l’usage de nos cinq sens. Mais il existe aussi un corps subtil, invisible, qui conduit l’énergie que nous mobilisons à chaque instant.
1. Les principaux canaux

 Cette énergie circule à l’intérieur de ce corps subtil en empruntant tout un réseau de canaux, appelés nadis, en sanskrit. Parmi les 84 000 canaux qui composent notre corps subtil, trois sont fondamentaux et font l’objet d’une attention particulière de la part des Yogis: le canal central, le canal de droite et le canal de gauche. Ces trois canaux prennent naissance au niveau du centre de la base (muladhara chakra).
Le canal central, appelé Sushumna en sanskrit, s’élève à l’intérieur de la colonne vertébrale et traverse le cerveau. Son diamètre est approximativement de la largeur d’un pouce. Il n'a pas le même diamètre sur toute sa longueur : elle est constante dans la région qui s'étend du périnée au chakra du cœur, puis s'évase légèrement à partir de ce centre jusqu'au sommet du crâne, un peu comme le pavillon d'une trompette. 

Les deux canaux latéraux, Ida et Pingala, longent la colonne vertébrale, à 3 centimètres à droite et à gauche de celle-ci. Leur diamètre est sensiblement plus petit que celui du canal central puisqu’ils ont la largeur d’un auriculaire. Arrivés au niveau de la tête, ces deux canaux remontent jusqu’à la voûte crânienne. Là, ils bifurquent et redescendent, passent derrière les yeux pour aboutir aux narines : le canal qui longe la colonne vertébrale sur sa droite aboutit à la narine droite et celui qui longe la colonne sur sa gauche parvient à la narine gauche.

Afin de purifier ces canaux, il est utile de les visualiser. Cette représentation mentale sert aussi de support de concentration.


Représentation détaillée des 3 canaux principaux

2. La purification des canaux

Quand nous inspirons, non seulement nous inhalons l’air qui pénètre dans nos poumons, mais nous absorbons aussi de l’énergie, du Prana. Ce Prana, emprunte les canaux subtils ida et Pingala. Il nous est possible de purifier ces canaux par des pratiques du Yoga, notamment Nadi Shodana, (les respirations alternées) que nous avons déjà décrite. En inspirant consciemment par telle narine, on purifie le canal qui lui est relié.

3. Réguler les états mentaux

31. Premier cycle

Il est possible d’aller plus avant dans la pratique afin de mieux réguler les états mentaux.

En utilisant la main droite, obturez la narine droite avec le pouce et inspirez par la narine gauche. Visualisez une lumière verte qui entre par la narine gauche. Elle descend jusqu’au niveau du chakra de la base. Pensez que cette lumière est curative, croyez, de tout cœur, qu’elle vous soigne en profondeur.

Fermez la narine gauche, expirez par la narine droite et visualisez un air bleu pâle qui remonte par le canal de droite. Imaginez et ressentez alors que tous les erreurs, les difficultés liées au passé sont évacuées par la narine droite.

Effectuez trois respirations en tout.

 32. Deuxième cycle

Puis, changer de main : avec la main gauche, fermez la narine gauche avec le pouce et inspirez à droite. Visualisez  un air de couleur verte qui pénètre par le la narine droite et pensez profondément que cette lumière vous soigne. Expirez à gauche en visualisant un air rose pâle qui remonte par le canal de gauche. Imaginez alors et ressentez que tous les obstacles et les difficultés liés au futur sont évacués, dissipés.

Effectuez trois respirations en tout

33. Troisième cycle

Maintenant, les mains placées sur les genoux, respirez par les deux narines. .

A l’inspiration, visualisez une lumière verte bienfaisante qui entre par les deux narines et descend par les deux canaux latéraux jusqu’à la base de la colonne vertébrale.

A l’expiration, visualisez un air de couleur noirâtre qui s’élève par le canal central et s’échappe par le sommet du crâne.

Imaginez et ressentez que tous les obstacles et difficultés liés au présent sont évacués par le sommet du crâne.

Grâce à cette pratique, la concentration se développe et l’esprit devient plus calme. Mais aussi les éléments qui forment notre corps sont équilibrés. Nous purifions notre esprit des états mentaux négatifs et nous prenons plus facilement contact avec les états mentaux qui sont source de bonheur.

Effectuée avant de dormir, cette pratique influencera positivement le temps de sommeil qui sera plus paisible et réparateur. Réalisée au lever, cette pratique permettra d'avoir plus de distance vis à vis des événements extérieurs, de modifier ainsi notre comportement, et de transformer ainsi notre personnalité.

Christian Ledain